Du Lundi au Jeudi 9h30 à 12h30 - 14h00 à 19h00 et Vendredi 8h30 à 12h30 - 14h00 à 18h00- @ : logisdesjeunes@wanadoo.fr
Le souhait de la mairie de Vitrolles et tout particulièrement celui de Monsieur ANGLADE était d'apporter une réponse aux demandes des jeunes qui arrivaient sur une ville en pleine expansion : réalisation de la Z.I., développement de nouveaux quartiers urbains, les Pins, le Liourat. En un mot, Vitrolles déclaré " Ville Nouvelle ", se devait de mettre en place une telle structure, afin que les jeunes qui venaient sur la commune pour y travailler ou se former (CFA) puissent trouver une solution de logement appropriée,favorisant leur insertion sociale et professionnelle, d'où l'idée de réaliser un FJT du type Foyer Soleil sur le site du Liourat achevé depuis peu et dans lequel des logements FJT avaient été programmés : 12 T1 et 4 T4.
C'est dès juin 1986 que j'ai eu l'honneur de mettre en ouvre ce projet avec le soutien de Monsieur DERIVES, du président Monsieur CASTEX et bien entendu du Maire de Vitrolles. Basé dans les locaux de la SAVEM avenue de Marseille,j'ai pu au contact de Messieurs BOMPARD directeur, ICARD chargé de mission auprès de Monsieur ANGLADE et LOMBARD ingénieur, préparer les dossiers administratifs permettant l'agrément du FJT par le CRISS d'alors. Démarches longues et fastidieuses, mais ô combien passionnantes, qui m'ont permis de mieux connaître cette Ville Nouvelle et ses partenaires. Ce long chemin (1 an), a permis après concertation, de mettre en ouvre
le projet social du FJT Vitrollais qui pour l'époque était assez innovant. Ce FJT devenait le 2ème Foyer Soleil de la Région PACA ; Nice nous ayant devancé 5 ans plus tôt.
C'est le 10 septembre 1987 que le CA autorise le Président Jacques CASTEX a présenté à la CRISS le dossier de l'association Logis des Jeunes en vue de son agrément qui a été effectif le 13 mai 1988 et signé par le préfet le 8 novembre 1988. Dès l'accord du 13 mai 1988, le FJT pouvait légalement ouvrir ses portes le 1er juillet 1988 sur le site du Liourat. A ce jour, nous avons accueilli plus de 635 jeunes au Liourat. Le Liourat n'étant que la première étape, dès novembre 1988, nous avons eu à prendre en charge le centre d'hébergement de Fontblanche 1ère tranche et mise en ouvre de la construction de la 2ème tranche. Là aussi, ont été rodé. Ombre au tableau ; en 1996. nous avons envisagé une extension sur le site des Hermès ; 18 logements supplémentaires qui malgré l'agrément n'ont pu être réalisés,

suite au séisme politique dont Vitrolles a été frappé. Séisme qui a entraîné le Logis, comme bien d'autres associations, dans de graves restrictions budgétaires, suivi de licenciements économiques. Bien difficile pour le CA et moi-même à gérer. Malgré ce, nous n'avons pas baissé les bras, bien au contraire.

Que toutes celles et ceux qui nous ont accompagné pendant cette période délicate et douloureuse soient ici assurés de ma cordiale reconnaissance, tout particulièrement Monsieur Jean Louis ARCHEVEQUE, Président, les salariés et surtout les résidents ; certains ont su spontanément s'investir pour alléger la tâche du directeur entre juillet et septembre 1997, suite aux licenciements économiques. C'est la mise en ouvre des contrats CES et plus tard emploi jeunes qui nous ont permis de récréer l'équipe qui aujourd'hui m'accompagne.

 
Et enfin, et c'est un des éléments importants, grâce aux partenaires avec lesquels nous avons pu réaliser ces projets : la Ville, la Mission Locale, la CAPA, le Conseil Général, le Conseil Régional, la Jeunesse et les Sports, la DSCR et le PDASR, l'éducation Nationale, les associations vitrollaises et j'en oublie. Veuillez me le pardonner. Grâce à vous, notre association a pu s'intégrer dans les dispositifs vitrollais et locaux. Dispositifs qui favorisent l'insertion sociale et professionnelle des jeunes.